Bilan été avec Vacances Ouvertes

« La Joie d’avoir pu partir en vacances avec mes enfants pour la première fois. MERCI ! »

Rappel et contexte

Le Fonds de dotation Essentiem (dont l’agence Auvergne Rhône-Alpes Tourisme est membre fondateur) développe un programme d’intérêt général, avec notamment des actions en tourisme inclusif dont il est promoteur. L’association Vacances Ouverte est reconnue d’utilité publique, accompagnant depuis 30 ans les professionnel.les de l’action sociale, de l’éducation populaire et jeunesse, dans la construction de projets vacances (avec les publics qui en sont éloignés).

Leitmotiv de Vacances Ouvertes : promouvoir l’accès aux vacances des personnes qui en sont les plus éloignées. Cette association (qui joue le rôle d’opérateur pour Essentiem) défend l’intérêt du projet vacances auprès des institutionnels, des professionnels et bénévoles des structures, et évidemment des bénéficiaires.

A la suite de la crise sanitaire, la demande de départ en vacances s'est développée rapidement pour ces publics empêchés, en quête d’une “respiration” et d’une expérience heureuse. Essentiem et Vacances Ouvertes ont alors mis en place un premier partenariat afin de soutenir le départ de 323 personnes à l’été 21’. Avec un impact fort et constaté, notre partenariat a été renouvelé pour l’été 22’ en augmentant le soutien apporté par Essentiem, avec des dons en numéraire et en hébergement en forte progression.

Objectif assumé : soutenir ensemble le départ en vacances des familles, en autonomie, soutenir la mobilité, la fonction insertion et la reproductibilité du projet vacances (aussi bien sur le territoire d’Auvergne Rhône-Alpes que dans d’autres régions).

Objectif 2022 : Doubler les départs !

Après un premier dispositif réussi avec 323 départs aidés, l’objectif affiché par Essentiem et ses mécènes fut d’augmenter très rapidement les capacités de soutien, pour doubler le nombre de personne aidées.

Pour cela, Essentiem a mobilisé un don en numéraire de 30 000€ pour Vacances Ouvertes... mais aussi permis de “gonfler” les stocks d’hébergement et les nuitées offertes grâce à la mobilisation de 2 fondateurs du fonds de dotation. Grâce à Vacancéole et VVF, un don en nature a pu être effectif avec 61 logements (pour des familles, en période estivale) qui ont pu être mis à disposition de Vacances Ouvertes. Avec ce don en nature (valorisable à plus de 30 000€), le départ a pu concerner 300 personnes de plus.

Les personnes bénéficiaires de ces séjours sont des personnes en précarité, suivies ou orientées par une structure de l’action sociale. Il est important qu’elles soient dans un parcours d’accès à l’autonomie et la mobilité puisque les familles ne sont pas accompagnées sur les lieux de séjour par les professionnels, ce ne sont que des séjours individuels.

En plus de la gestion opérationnelle de cette action pilotée par l’antenne AURA de Vacances Ouvertes, l’association apporte une bonification de 30€ en chèques vacances par personne. Les critères sont pour les familles d’avoir un quotient familial inférieur ou égal à 900€ et pour les personnes isolées un revenu fiscal de référence équivalent.

 

Quel bilan pour 2022 ?

Le bilan de l’été 22’ concrétise ainsi une mobilisation de mécènes et de dons pour un total de 60 000€, avec une vocation d’action au niveau national.

Grâce à ces dons, 17 structures ont pu bénéficier d’une aide, permettant ainsi à 1 045 personnes de partir en vacances cet été, soit près de 250 familles.

Auvergne Rhône Alpes a eu une place importante dans ce dispositif, puisque 50% des séjours se sont concrétisés dans notre région.

Notons que ce programme est, à l'image d'Essentiem : un projet national. La carte ci-dessous montre les principaux lieux de départs des personnes aidées. 

Ce programme d’intérêt général a permis aux familles de se retrouver, prendre un temps “pour soi” et autoriser un break du quotidien (souvent lourd et compliqué). L’occasion de reprendre confiance en soi et de se donner de la motivation pour entamer de nouveaux projets, comme en témoigne des accompagnateurs :

« Pour les deux mères de famille, le projet a été un vrai bol d'air, une prise de confiance en leur capacité organisationnelle et des instants intrafamiliaux privilégiés et bénéfiques pour redémarrer une nouvelle année »

« Cela a permis de travailler sur la dynamique familiale, de proposer un temps convivial dans une famille en grande difficulté. »

Cependant, le dispositif à montré ces lmites. En effet, le mobilité reste un enjeux majeur pour de nombreuses personnes. Ces publics empéchés ne font pas exception à la règle. Plusieurs départs ont été annulés puisqu'il était impossible pour eux de se rendre à la gare ou d'assurer le trajet final jusqu'au logement : la problématique du dernier kilomètre est plus que jamais d'actualité. 

Conclusion : comment aller plus loin ?

La question du prix de l'essence, de la mobilisation d'un véhicule ou de la difficulté d'articuler un déplacement complet en transports en commun peut rester un point bloquant pour de trop nombreuses familles. Cela doit nous pousser à réflechir à ces questions demain !

L'accessibilité des vacances doit être travaillée, la question n'est pas uniquement "comment se loger" mais "comment y aller". Les campings (par exemple) ne sont jamais à proximité d'une gare, certains ne possèdent même pas de station de bus. Alors comment arriver jusqu'à son lieu de vacance sans voiture ? Et une fois sur place, comment aller en ville ? 

Donner la possibilité à des personnes de partir en vacances, c'est, parfois créer de nouvelles problématiques pour des publics habitués à tout faire à pied.  

Toutes les actualités